Comité consultatif de lutte contre la pauvretré et l'exclusion sociale

Collectivement plus riches de moins de pauvreté, nous serons mieux…

  • Texte normal
  • Gros texte
  • imprimer

Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

13 mai 2016

Bulletin no 18, mai 2016

Portail

Le présent bulletin électronique traite de l’importance de reconnaître la participation citoyenne comme moyen de contribuer à la société pour plusieurs personnes, notamment celles en situation de pauvreté, très éloignées du marché de l’emploi.

12 mai 2016

Mémoire à la consultation publique en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

Portail

Le Comité a produit un mémoire dans le cadre de la consultation publique devant mener à l’élaboration d’un troisième plan d’action en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Il y présente sa vision de l’avenir d’une société plus juste et solidaire, c’est-à-dire ce vers quoi le Québec devrait tendre au cours des cinq années que couvrira le plan d’action gouvernemental, au regard des cinq orientations de la Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Cette proposition peut sembler ambitieuse mais, selon le Comité, c’est réalisable.

28 avril 2016

Réformer la fiscalité pour tendre vers un Québec sans pauvreté

Portail

Le Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale est fier de rendre public son dernier avis, qui fait suite à un mandat que le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale lui a confié et qui consistait à analyser les mesures proposées par la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise pour faire en sorte que la redistribution équitable de la richesse collective ne soit pas remise en cause, particulièrement celles qui concernent le soutien aux plus démunis. Le Comité devait formuler des recommandations quant à leur application et indiquer trois priorités d’application.

Les trois priorités d’application ciblées par le Comité sont :

  • la bonification du crédit d’impôt pour la solidarité;
  • la réduction des taux effectifs marginaux d’imposition pour les travailleuses et travailleurs à faible revenu, prestataires d’une aide financière de dernier recours ou non;
  • l’augmentation du revenu de travail pouvant être gagné mensuellement avant que la prestation d’aide sociale ou de solidarité sociale ne soit réduite.

Cet avis s’inscrit dans la lignée des positions prises antérieurement par le Comité et des principes qui guident ses actions. Le Comité estime que la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale doit être menée sur plusieurs fronts et que réformer la fiscalité représente un moyen privilégié d’agir efficacement en cette matière. L’ouverture à une réforme fiscale par l’État constitue une fenêtre sur l’application de solutions cohérentes pouvant permettre de tendre davantage vers un Québec sans pauvreté et d’agir sur les causes qui sont à la racine du problème de la pauvreté.


Voir toutes les nouvelles

en haut

Québec

© Gouvernement du Québec, 2016