Comité consultatif de lutte
contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Bulletin n°8 - Août 2013

La participation des personnes en situation de pauvreté aux
décisions qui les concernent : un modèle inspirant

Séparation.

Une idée qui fait du chemin

La volonté de favoriser la participation citoyenne provient de plusieurs sources. Sur le plan international, plusieurs pactes et déclarations7 affirment le droit à cette participation. Au Québec, relevons notamment les politiques gouvernementales telles L’action communautaire : une contribution essentielle à l’exercice de la citoyenneté et au développement social du Québec ou La jeunesse au cœur du Québec. Plusieurs textes gouvernementaux font également mention plus spécifiquement de la participation des personnes en situation de pauvreté. Parmi ceux-ci, on trouve la Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale8, le Plan d’action pour la solidarité et l’inclusion sociale9 et la publication du Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion intitulée La pauvreté, les inégalités et l’exclusion sociale au Québec : vers l’horizon 2013.

Finalement, mentionnons la Loi sur le développement durable10, qui retient parmi ses 16 principes que la participation et l’engagement des citoyens et citoyennes et des groupes qui les représentent sont nécessaires pour définir une vision d’un développement durable sur tous les plans.

En fait, l’intérêt de tenir compte du point de vue des personnes en situation de pauvreté et de les inclure dans les processus décisionnels est partagé depuis plusieurs années par de nombreux organismes, communautaires ou autres. L’exemple du Collectif pour un Québec sans pauvreté l’illustre avec éloquence. En 2001, cet organisme a réalisé le projet AVEC, qui vise à amener les personnes en situation de pauvreté à faire l’expérience de leur pouvoir citoyen et à le développer en vue d’une mobilisation et d’une transformation de la société.


7. Notamment, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, la Convention relative aux droits de l’enfant, la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et la Déclaration du millénaire.
8. GOUVERNEMENT DU QUÉBEC, Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, 2002, 57 pages.
9. GOUVERNEMENT DU QUÉBEC, Le Québec mobilisé contre la pauvreté – Plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale 2010-2015, 55 pages.
10. L.R.Q., c. D-8.1.1.


Séparation.