Comité consultatif de lutte
contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Bulletin n°18 - Mai 2016

La participation citoyenne :
une autre façon de contribuer à la collectivité

Séparation.

Des retombées pour les personnes

Plusieurs témoignages entendus lors des consultations réalisées relativement à la production de l’avis du Comité font état des effets positifs de la participation citoyenne pour les personnes en situation de pauvreté. Leurs implications diverses ont contribué à leur inclusion sociale et à leur sentiment d’être des citoyennes et des citoyens à part entière. Le fait de participer favorise la création de liens sociaux qui les sortent de l’isolement, leur permet de se construire ou se reconstruire, leur offre un soutien qui évite de tomber ou de retomber, améliore leur bien-être et leurs habiletés sociales, augmente la confiance, l’estime et l’affirmation de soi, et leur procure une reconnaissance par les pairs et un sentiment d’appartenance.

Certains groupes, comme les personnes handicapées ou âgées, peuvent aussi tirer des bénéfices particuliers de la participation citoyenne. Les besoins de socialisation et de réalisation gagnent en importance en présence de limites ou de handicaps faisant en sorte qu’une personne ne répond pas aux exigences d’un marché du travail conventionnel ni adapté. La participation citoyenne devient ainsi une façon privilégiée de répondre à ce besoin. Bien des préjugés face à ces groupes disparaîtraient si l’apport informel à la société était considéré d’une valeur égale à celle accordée au travail rémunéré.

Par ailleurs, soulignons que les personnes participent pour s’ouvrir à une dimension plus large que les besoins individuels, pour prendre part à quelque chose de plus grand qu’elles, pour réaliser des tâches qu’elles souhaitent utiles et agréables, pour faire partie d’un tout et pour rendre un service apprécié et appréciable. Leur engagement s’enracine notamment dans la conviction qu’elles ont la capacité et la connaissance requises pour modifier leur environnement.

Séparation.