Comité consultatif de lutte
contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Bulletin n°18 - Mai 2016

La participation citoyenne :
une autre façon de contribuer à la collectivité

Séparation.

Des retombées pour les milieux

Quelle société peut se priver de l’apport informel de ses citoyens, dont plusieurs sont en situation de pauvreté? Cette part négligée de l’économie, non comptabilisée dans le PIB, représente une valeur inestimable et les effets de la participation citoyenne sur les milieux sont nombreux. Nous pouvons facilement concevoir, entre autres, les dommages causés à la cohésion sociale si cette contribution n’existait pas.

Toute organisation devrait faire une plus grande place à la participation citoyenne. Plusieurs milieux l’ont compris. Parmi eux, nous comptons de nombreux organismes communautaires qui sont issus de la mobilisation citoyenne et qui ont conservé la participation citoyenne comme pierre angulaire sur laquelle repose la pertinence de leur action. Le travail que ces organismes réalisent contribue à l’avancement de la société, et l’implication des citoyens est étroitement liée à leur mission. La participation active de leurs membres et la prise en compte de leurs points de vue et de leurs besoins leur donnent un meilleur portrait de la réalité, influencent leur offre de service et les assurent d’une base structurelle solide, mieux ancrée dans la communauté. La participation citoyenne favorise l’intégration des personnes à des organismes et à des actions, de même que la prise en compte de leurs besoins et de nouvelles façons de percevoir l’action communautaire. Elle est au cœur même des pratiques de nombreux organismes qui la favorisent parce qu’elle permet l’apprentissage d’un mode de fonctionnement démocratique, suscite des actions socialement utiles, amorce des changements sociaux et transforme les manières de penser.

En plus des organismes communautaires, nous pouvons aussi nommer les groupes qui adoptent une approche « pour et par » les personnes en les plaçant au cœur de la vision qui les sous tendent. Ils visent à valoriser et à développer les aptitudes des individus et leur participation active à la vie sociale pour le mieux-être collectif. Également, les groupes de défense de droits soutiennent de nombreuses causes sociales et suscitent un engagement militant faisant une place à plusieurs personnes en situation de pauvreté qui y exercent une participation citoyenne valorisante et productive.

Séparation.