Comité consultatif de lutte
contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Bulletin n°5 - Novembre 2012

La lutte contre la pauvreté :
un incontournable du développement durable

Séparation.

Finalement, depuis le début de ses travaux, le Comité a affirmé, dans plusieurs de ses publications, sa conviction que le développement durable et la lutte contre la pauvreté doivent se faire dans une approche intégrée. Plus concrètement, le Comité a souligné que les coûts de la pauvreté touchent l’ensemble de la population et que les investissements pour la contrer constituent une partie de la solution pour relancer notre développement collectif. Le Comité a établi que l’action locale est la voie privilégiée pour mobiliser les actrices et les acteurs autour d’un développement global et intégré visant l’amélioration de la qualité de vie de toutes et tous les membres de la collectivité.

La place de la dimension sociale

Même si la Loi sur le développement durable affirme clairement le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique, force est de constater que la dimension sociale reste souvent cosmétique ou est carrément laissée de côté. Un bref survol des plans de développement durable de plusieurs ministères et organismes révèle que la dimension sociale est pratiquement absente, particulièrement lorsque le ministère ou l’organisme en cause n’a pas de vocation sociale explicite. Plusieurs d’entre eux précisent même que les responsabilités qui leur sont confiées ne leur permettent pas de contribuer directement à l’objectif de lutte contre la pauvreté ou de réduction des inégalités.

Il apparaît donc que les dimensions économique et environnementale ont souvent préséance dans les mesures visant à un développement durable et que plusieurs ministères et organismes ne se sentent pas concernés par les objectifs sociaux.

Alors qu’il est admis que la lutte contre la pauvreté devrait intéresser l’ensemble de la société, on constate que seuls les ministères et organismes à vocation sociale conservent dans leurs préoccupations des éléments de réduction des inégalités sociales et économiques. La véritable intégration des trois dimensions du développement durable n’est pas encore réalisée et sera un enjeu à considérer lorsque seront révisés les plans de développement durable.

Des décisions d’aujourd’hui qui influencent demain

Un regard plus large permettrait de constater que plusieurs mesures ou décisions prises par des ministères ou organismes avec ou sans vocation sociale explicite peuvent avoir, dans le futur, des incidences sur les personnes en situation de pauvreté.

Séparation.