Comité consultatif de lutte
contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Bulletin n°16 - Novembre 2015

Adapter le marché du travail aux personnes

Séparation.

Dans le précédent numéro du bulletin électronique du Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, nous traitions de l’importance d’adapter les mesures et services d’aide à l’emploi aux besoins des personnes. Dans le même ordre d’idées, on peut se demander s’il n’y aurait pas lieu de consentir plus d’efforts pour adapter le marché du travail aux caractéristiques des personnes disponibles, plutôt que de concentrer la majorité des interventions sur l’adaptation des personnes sans emploi aux besoins du marché du travail.

La question de l’intégration à l’emploi est, la plupart du temps, abordée sous l’angle des besoins en main-d’œuvre des entreprises et des économies potentielles relatives aux programmes d’aide financière (assistance sociale et assurance-emploi). Elle l’est beaucoup moins souvent sous ceux de l’amélioration des conditions économiques des personnes et du développement local et régional. Il ne s’agit pas ici d’opposer les caractéristiques des personnes aux besoins du marché du travail, mais bien d’affirmer que ces divers aspects sont tout aussi importants les uns que les autres et que les solutions proposées doivent viser à les concilier.

La création d'emplois...

Il y avait au Québec, en 2014, 41 700 postes vacants pour 340 300 chômeuses et chômeurs, soit un poste pour 8,2 personnes en chômage1. Cette proportion augmente depuis 2011, alors qu’elle était de 5,7 personnes en chômage pour chaque poste vacant. Même si l’arrimage était parfait entre les qualifications des personnes sans emploi et les exigences des postes, il y aurait toujours un nombre important de personnes en chômage. Il est évident, par ailleurs, que les personnes les mieux qualifiées, quant à la formation et l’expérience, seront mieux placées pour occuper l’un de ces postes.


1. STATISTIQUE CANADA, « Statistiques sur les postes vacants (SPV), ratio chômeurs-postes vacants selon le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN), la province et le territoire », Tableau CANSIM 284-0004. Statistique Canada définit un poste « vacant » comme suit : un poste précis qui pourrait être pourvu dans les 30 jours et pour lequel l’employeur cherche activement des candidates ou candidats hors de son organisation.

Séparation.