Comité consultatif de lutte
contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Bulletin n°12 - Novembre 2014

Les préjugés – Démêler le vrai du faux

Séparation.

UNE QUESTION DE DROITS

L’un des cinq buts de la Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, énoncés dans la Loi, a trait à la promotion du respect et de la protection de la dignité des personnes en situation de pauvreté et à la lutte contre les préjugés à leur égard.

Pour sa part, la Charte des droits et libertés de la personne est claire : toute personne a droit à la reconnaissance et à l’exercice, en pleine égalité, des droits et libertés de la personne, sans distinction, exclusion ou préférence fondée, notamment, sur la condition sociale.Toute personne dans le besoin a aussi droit, pour elle et sa famille, à des mesures d’assistance financière et à des mesures sociales, prévues par la loi, susceptibles de lui assurer un niveau de vie décent.

« La lutte contre la pauvreté s’arrête là où commencent nos préjugés »8. Quelle sorte de société voulons-nous au Québec : une société qui juge et exclut, où chacun tire la couverture de son côté? Ou une société solidaire, qui soutient et donne la chance à chaque personne de s’épanouir et de participer selon ses capacités?

Collectivement plus riches de moins de pauvreté, nous serons mieux...


8. CENTRAIDE QUÉBEC ET CHAUDIÈRE-APPALACHES, « Un préjugé, c’est coller une étiquette. La lutte contre les préjugés s’arrête là où commencent nos préjugés », 2011.

Séparation.